Je sais que je n'ai pas l'habitude de jouer les chroniqueuses littéraires.  Malgré que je dévore des livres à la tonne et que j'adore le bonheur et le calme que ça m'apporte, il arrive rarement que j'accroche sur un livre au point de me dire qu'il plaira à coup sûr à quelqu'un de mon entourage ou que j'aurai envie de le relire plus tard. Si bien que j'achète rarement des romans mais j'use ma carte de bibliothèque comme personne!  La bibliothécaire me connaît très bien et me jase bébé et bouquin à chaque visite!

J'aime aller à la bibliothèque seule pour pouvoir fouiner les rayons à mon rythme, sans me soucier que mes petites bêtes parlent trop fort ou qu'ils s'amusent à changer les livres de place dès que j'ai le dos tourné.  Mais quand je les y amène, ils adorent remplir le sac de livres plus ou moins intéressants et/ou appropriés à leur âge mais tant pis, ils le réaliseront bien un jour.   Quand ils sont là, je n'ai pas le temps de retourner les couvertures pour lire les résumés, pour feuilleter quelques pages.  Je dois me fier uniquement au titre et à ma première impression.

Un long préambule pour avouer que j'ai choisi un livre sans grande conviction, juste parce qu'il avait l'air au goût du jour par sa photo en couverture et par son titre sans équivoque.  Comme il était tout mince, je me suis dit que ce serait de courte durée s'il était inintéressant.

Et bien je me suis prise au jeu.  Une histoire d'amour toute simple complètement d'actualité : Abby et Mark se rencontre sur tweeter, sont fascinés l'un par l'autre et apprennent à se connaître chacun derrière leur écran.  Ils se donnent des rendez-vous virtuels, elle a des papillons dans le ventre en attendant qu'il se branche, il la charme par ses mots et tente de la convaincre de le laisser lui téléphone pour entendre sa voix. Bref, ils ne peuvent plus se passer l'un de l'autre même s'ils ne se sont jamais vus.

Ce tout petit bouquin m'a ramenée 12 ans et demi en arrière.   Bien que Tweeter n'existait pas encore (outch, je suis si vieille?) et que nous nous étions vus en chair et en os une première fois (quoique très peu et pas du tout de façon significative), à l'instar des personnages du roman, c'est en clavardant que mon homme et moi nous avons vécu nos fréquentations. C'est la première fois qu'un livre me permet de me reconnaître dans les balbutiements de l'amour exactement de la façon dont je l'ai vécu et ça m'a rappelé toutes les émotions que je vivais derrière mon écran pour un jeune homme que je connaissais à peine mais de qui je suis tombée complètement amoureuse avant même de l'avoir revu pour la peine. 

À tout ceux et celles qui, un jour, ont utilisé MIRC ou MSN, qui y ont vécu un flirt de passage ou qui se soit terminé par un conte de fée, je suis convaincue que plusieurs passages vous feront sourire en lisant ce livre!

 

lecture