J'ai trouvé ça trop mignon quand ma fi-fille m'a annoncé que c'était la "fête des coeurs" bientôt.  C'est ce que j'appelle revenir à l'essentiel: "out" monsieur Valentin et son histoire compliqué qu'on oublie à chaque année de toute façon, collons des coeurs et aimons-nous.  Ce tout simple! 

J'adore la St-Valentin.  C'est mon côté romantico-quétaine à l'os complètement assumé.  Comment peut-on ne pas aimer une fête qui célèbre l'amour?  J'aime décorer ma maison avec des coeurs, ça enlève la déprime apportée par les bordées de neige de janvier.  J'aime le rose, les coeurs.  Mais j'aime encore plus entendre, années après années, les gens qui clâment leur haine pour cette fête à coup d'arguments toujours un peu plus farfelus.  Mon préféré, celui qui est bien installé en première position depuis longtemps, c'est celui-ci:

 "L'amour on ne le célèbre pas qu'une journée mais tous les jours de l'année"... bon:

1. Si on doit célébrer chaque jour, pourquoi sauter le 14 février?  Juste pour se donner raison?   On repassera pour le sérieux de l'argument!

2.  De toute évidence ils n'ont pas 4 enfants!  Bien entendu qu'on s'occupe de notre couple un peu chaque jour par de petites attentions, par le respect qu'on se porte mais la vie étant ce qu'elle est, il arrive parfois qu'on ait besoin d'une journée déterminée pour s'obliger à mettre notre chapeau de parents de côté pour quelques heures sans aucune culpabilité.  Notre réalité (lire ici loin de nos familles) ne nous permet pas de prendre congé des enfants quand on le veut, ça demande un minimum d'organisation et d'imagination. 

Chez nous, on va fêter avec les amis (que c'est du travail faire des valentins pour les 21 élèves de la classe X 2 mais ciboulette qu'on aime ça!), en famille en se faisant un déjeuner tout rose et en se faisant une tonne de câlins mais surtout en amoureux parce qu'on s'aime plus que tout et qu'on saisi chaque occasion de se le montrer, encore plus spécialement le jour de la fête des coeurs.  Est-ce que je suis arrivée à vous convaincre? 

st-valentin