Comme la plupart des mamans avec une vie bien remplie, j'ai un horaire chargé.  En fait non, je n'ai pas vraiment d'horaire.  J'ai plutôt les restants d'un peu tout le monde.  Il y a l'horaire inflexible de papa qui a des comptes à rendre à ses supérieurs, ceux des écoles (qui a eu l'idée de mettre la fin des classes à 14h25 et celle du vendredi à 11h45?), celui de la garderie, les réunions du comité de parents un lundi soir par mois, le bénévolat à l'école le mardi après-midi (qui ne peut surtout pas se faire dans une autre case horaire parce que ça désorganise trop l'horaire), les horaires de sport des enfants.  Il reste quoi pour maman?  Après avoir lamentablement échoué l'art de la jonglerie, il a semblé plus simple de m'en tenir aux soirs et aux fins de semaine pour travailler un peu (parce que des vacances d'été, ça coûte cher) et de faire le reste avec 2 petites bêtes accrochés à mon pantalon.  Du temps pour moi... ou du moins du temps agréable?  J'essaie bien d'en coincer ici et là dans mon restant d'horaire mais la vie se charge trop souvent à mon goût de me rappeler que je ne contrôle rien même si l'horaire et l'organisation semblaient absolument parfaits. 

Aujourd'hui, après avoir pu planifier de façon plutôt impressionnante l'exercice physique, les tâches domestiques, du temps avec les enfants au soleil, le nettoyage du poulailler, la préparation d'un gâteau pour une amie, un dîner équilibré, le menu et la liste d'épicerie, la pratique de soccer du grand et les courses avant une fin de semaine elle aussi super chargée... bang!  Voilà que j'ai dû tout réorganiser... et sacrifier ma première soirée d'amoureux devant un bon film (on ne voulait même pas sortir, il me semble que ce n'était pas trop demandé!) depuis deux semaines et sans doute la dernière avant longtemps à cause de ceci:

Sans titre 1