Bon.  Mettons d'abord les choses au clair: l'éducation de mes enfants est quelque chose de très important et c'est la raison pour laquelle nous avons décidé de changer notre train de vie pour que je puisse être davantage à la maison et que je puisse m'impliquer dans leur éducation, dans leurs milieux scolaires également.  J'aime faire du bénévolat ici et là, voir mes petites bêtes évoluer là où ils passent désormais beaucoup de temps.  Ce n'est pas compliqué, j'accours chaque fois qu'on m'invite!

module jeux

Ceci étant dit, voilà ma montée de lait en ce dimanche, dernier de l'année scolaire.  L'enseignante (absolument merveilleuse et dévouée) veut faire plaisir aux enfants et rendre le moment spécial (et sans doute qu'elle en a marre elle aussi et elle a hâte que l'année finisse!), la direction d'école (totalement fantastique) a envie de souligner le début des vacances (parce qu'elle en a besoin tout autant qu'eux) en célébrant, même à la garderie on en profite pour faire la fête. 

carnaval

MAIS... misère, est-ce vraiment nécessaire de tout mettre dans les 2 dernières semaines?  Un pique-nique familiale, une cérémonie, une sortie pédagogique, un carnaval... multiplié par 2 puisqu'ils ne sont pas dans la même classe ni dans la même école!  Bien entendu que rien n'est obligatoire et il y beaucoup d'enfants dont les parents ne peuvent être présents et ils ne sont pas moins heureux dans la vie.  Mais j'ai vraiment envie d'y être.  J'ai envie d'accompagner ma fi-fille pour sa première sortie pédagogique à la caserne de pompier, et puisque je n'ai pas pu m'impliquer autant à l'école de mon grand, j'ai envie d'aller à son carnaval.  J'ai envie d'aller aux pique-niques, voir les amis, les enseignants, passer du bon temps avec mes enfants. Et puis quand l'enseignante me contacte pour me dire que ma progéniture recevra un prix pendant la cérémonie de fin d'année, c'est évident que j'ai envie d'y être avec les yeux plein d'eau. 

MAIS... je n'ai pas 2 semaines de vacances, je travaille à travers tout ça.   À temps plus que partiel mais semble-t-il que les enseignants que je remplace sont épuisés de leur année eux aussi et qu'ils ont besoin plus que jamais de ma présence pour prendre le relais quelques heures ici et là.  Et même si on essaie de se séparer tout ça à deux, ça fait un taux d'absentéisme qui dépasse celui de l'année complète! 

MAIS... on les aime tellement nos petites bêtes et on voue une admiration sans borne à ceux qui en ont pris soin pendant ces 10 derniers mois avec une patience démesurée.  C'est avec un peu de tristesse qu'on voit revenir, un peu chaque jour, les trois tonnes de cahiers et de duo-tangs en se demandant lesquels on gardera en souvenir et lesquels prendront le chemin du recyclage pour éviter les prémisses d'une accumulation compulsive.  C'est avec un peu de mélancolie qu'on souhaitera de bonnes vacances à la fin de la semaine à tous ceux et celles qui auront laissé leur marque dans la vie de nos petites bêtes. 

scolaire