Hier, c'était congé ici.  Nous avons reçu 150mm de pluie dans la seule journée de mercredi et si nous n'avons pas manqué d'électricité cette fois, certains tronçons de route sont innondés ou carrément partis dans la vague.  Les écoles du coin ont donc fermées pour la journée et, par le fait même, maman a aussi eu congé.  J'en ai donc profité pour récupérer mon retard.  Je n'avais pas écrit de billets pour Wooloo depuis mon gâteau roulé au sucre à la crème du 24 juillet!  J'avais des photos de gâteaux à partager sur ma page facebook personnelle.  J'avais aussi envie de partager une recette ici mais en cliquant sur le lien de mon blog, je suis tombée sur mon dernier message du 13 septembre.  J'avais lu les premiers messages de support, j'avais vu les "j'aime" s'accumuler et la vague m'a emportée.  Je n'ai pas été capable de regarder de nouveau avant aujourd'hui.  Je ne m'attendais pas à ce que mon message touche autant de gens, qu'il soit partagé en aussi grand nombre.  J'étais déjà émotive à cause de cette date symbolique mais ça m'a aussi ramenée 5 ans en arrière, alors que je recevais des messages de sympathie à la tonne.

Le deuil d'un bébé, ce n'est facile pour personne.  C'est le deuil d'un espoir, d'un rêve.  Et plus le temps passe, plus ça fait mal.  On ne pleure plus au quotidien, on n'a plus l'impression d'avoir la moitié du coeur arraché.  On reprend la routine, on continue de vivre.  Mais ça fait de plus en plus mal de ne plus pouvoir en parler.  Parce que les premiers mois, tout le monde est curieux de savoir ce qui s'est passé.  Ça fait du bien de pouvoir raconter sa trop courte histoire pour la faire revivre quelques instants.  Parce que les premiers mois, les gens essaient forts de comprendre ce qu'on vit.  Mais il vient un jour où il n'y a plus rien à dire.  Les souvenirs ne s'accumulent plus pour qu'on puisse les relater encore et encore.  Les gens semblent oublier.  Et ça fait mal de sentir que ça nous file entre les doigts. 

Mais cette vague d'amour est immensément réconfortante.  Je me voyais bien mal mettre une recette de pain de blé entier, aussi extraordinaire soit-elle, après avoir vu les 124 "j'aime", les 4 "tweet" et les 509 nouveaux visiteurs.  Il me fallait d'abord prendre le temps de vous remercier, tous et chacun, en bonne et due forme. 

ourson