"Est-ce qu'elle va vraiment parler de baloné?"

Il y a des sujets beaucoup plus engagés mais... pourquoi pas?  Je l'avoue, un de mes mets préférés quand j'étais petite, c'était le baloné.  Oh, ça n'avait rien de luxueux, j'en conviens, mais mon palet d'enfant en redemandait. Pas n'importe comment: avec 4 petites incisions et grillé à point dans la poële pour lui donner une forme de fleur, servi avec des pommes de terre bouillies et du maïs en crème. 

Puis, un jour, j'ai eu une progéniture à nourrir.  En bonne maman que je voulais être, j'ai lu tout ce qui m'était tombé sous la main et j'ai appliqué plusieurs recommandation (celles qui faisait bien mon affaire).  J'avais lu, entre autre, que la charcuterie n'était pas très bonne pour eux (quoique je n'avais pas besoin qu'on me le dise, j'avais deviné toute seule que ce n'était pas une grande source de vitamines) et combiné au fait que l'homme s'en passait très bien, eh bien je n'avais jamais acheté de baloné depuis mon départ de chez mes parents.

Horaire chargé, souper en solo avec la tribu, je devais trouver des idées rapides à préparer.  Quand j'ai vu le baloné à l'épicerie, je n'étais pas certaine de l'assumer.  Je l'ai fixé longuement, partagée entre le goût si délicieux de mes souvenirs, l'envie de le faire goûter à mes petites bêtes en plus du fait que c'était plutôt simple à préparer au retour du boulot... et le fait que c'était nullement nutritif... mais il y a des trucs bien moins nutritifs que le baloné auxquels ils ont droit sans questionnement, non?  Voilà, le double paquet du Costco s'était retrouvé dans mon panier d'épicerie (tant qu'à en acheter, aussi bien assouvir cette envie une fois pour toute!). 

Comme je m'y en attendais, ils ont aimé si bien que les 2 plus grands en ont demandé dans leur lunch.  Allais-je l'assumer à ce point?  Bah... de ce qu'ils m'ont rapporté, il y a bien pire dans les autres boîtes à lunch.  Et puis, une fois n'est pas coutume!

jassumemonbaloné