Après 10 ans d'obligation parentale, on n'a toujours pas ressenti le besoin de s'évader, de partir une semaine en amoureux dans le sud. Peut-être parce qu'on est trop parents poules pour laisser nos poussins derrière nous ou alors parce qu'on arrive à se ressourcer avec eux dans les pattes! Notre chemin de Compostelle à nous, c'est l'Île-du-Prince-Édouard. Rien à faire, on a un besoin viscéral d'y retourner aux deux ans, comme pour s'assurer que la terre est toujours rouge et que le vent souffle encore!

ipevero

Bon, on pourrait dire qu'on y allait par obligation, parce que mon amie Catherine s'y mariait mais c'est plutôt l'inverse : j'ai accepté l'invitation parce que c'était à l'Île et qu'on a décidé d'utiliser l'excuse pour en faire nos vacances d'été! Et puis il s'y déroulait les Highland Games pendant la même fin de semaine, fi-fille avait envie d'amener son kilt et ses ghillies afin d'y prendre part! C'est ainsi qu'on a pris la route mercredi matin, avec notre grosse Bertha derrière nous, pour aller y passer une semaine.

Premier arrêt : le Gateway Village! On ne peut pas ne pas arrêter à l'allée, au retour ou aux deux! C'est une concentration de tous les attraits touristiques qu'on retrouve sur l'île, au cas où on regretterait de ne pas avoir acheté une petite poupée d'Anne ou un chandail Cows. Pour la première fois, on y a fait un arrêt repas et on a mangé nos hamburgers parmi les touristes. On se sentait déjà en vacances!

Deuxième arrêt : Le camping Crystal beach. C'est là qu'on a déposé nos pénates pour 7 nuits. Pourquoi avoir choisi celui-là? Parce qu'il n'était pas très cher (35$ pour les 3 services et une 7e nuit gratuite!), parce qu'il était proche du lieu du mariage et parce qu'ils vantaient à la fois la vue sur la mer et le Splash Pad pour les enfants : le meilleur des 2 mondes. Nous n'avons pas été déçus, notre grande fenêtre donnait directement sur la berge, un peu trop vaseuse pour s'y baigner mais parfaite pour s'y promener et y ramasser des coquillages. En prime, nous avions le coucher de soleil sous les yeux chaque soir. Nous avions également vu sur le parc, un essentiel avec des enfants qui, eux, étaient heureux de la piscine chauffée. C'est la première fois, en 9 ans de camping, qu'on s'est dit qu'on serait près à y être saisonnier, ça veut tout dire!

camping

Quand les enfants se sont couchés, on s'est installé, l'homme et moi, avec notre vingtaine de petits dépliants ramassés au kiosque touristique, pour voir ce qu'on ferait de notre semaine. Ayayaye : une semaine ne serait pas assez et notre budget jamais assez grand. J'avais envie de tout voir, de tout visiter et pourtant, ce n'était pas notre première visite. Nous avons conclu un horaire qui nous semblait tenir la route :

Jeudi : une journée qui aura plu à nous 6 (ce qui n'est pas facile!) avec un départ à 10h pour visiter l'ouest de l'île ce qu'on n'avait jamais encore fait. D'abord les maisons de bouteilles et le magnifique jardin qui les entoure qui sont impressionnantes à voir, on a manqué d'yeux pour tout voir! Ensuite le musée de la patate où on en a profité pour manger… des patates! Sous forme de poutine, de chips, de pelures, de grilled cheese et de fudge! Les enfants ont pu se dégourdir au parc avant que nous poursuivions la visite de la petite école rouge, de la chapelle et du poste téléphonique. Finalement, le phare West Point, le plus haut phare de l'île qui est maintenant un lieu touristique. On a pu prendre la collation sur la plage juste devant avant de regagner notre Bertha pour la fin de la journée.

jardindebouteille

maisonmagnifiquebouteilleipe

pharepei

 

Vendredi : la journée a débuté avec des enfants pressés de faire du vélo, avant même d'avoir avalé leur déjeuner! Première destination de la journée : la boulangerie pour y chercher du pain et un déjeuner qui se mangerait bien sur la route le lendemain. Ensuite, le musée militaire. Un tout petit bâtiment qui se perdait au milieu des autres. D'autant que la grosse attraction de la ville (la maison hantée) était juste devant et volait la vedette. Et pourtant, c'est ce genre de maison magique qui triple de grandeur quand on passe le seuil. Il y avait des trésors des différentes guerres, des dizaines d'uniformes, des cartes postales envoyés pendant des combats, nous y serions restés des heures. Nous étions tous fascinés autant les petits par l'équipement que les plus grands par l'histoire derrière tout ça.

museemilitairebateau

Finalement, on a pris la direction du parc provincial Cabot Beach pour continuer notre journée sur le bord de la mer. Une longue plage de sable rouge bordée par un rocher escarpé et des dunes de sable. On y a fait un pique-nique, des châteaux, on s'est trempé les pieds, ramassé des coquillages.  À notre retour, nous étions quitte pour un tour à la piscine histoire d'enlever le sable.

cabotbeach

Samedi, c'était notre journée réglée au quart de tour! Nous devions être dans la voiture à 6h15 parce que fi-fille compétitionnait aux Highland Games… de l'autre côté de l'île. Les enfants étaient habillés mais les yeux encore collés quand nous sommes partis. Nous aurions dû nous fier d'avantage au temps estimé par notre GPS parce que nous sommes arrivés presqu'une demie-heure avant l'heure de l'inscription… ce qui nous a permis d'entrer sur le site gratuitement et qui m'a permis de la coiffer convenablement! Fi-fille a eu le bonheur de danser sur le bord de la mer (merci à la petite brise qui a adoucit le soleil plombant!). Une fois les résultats obtenus, nous avions ensuite prévu aller au marché de légumes qui était tout près et où il y avait des jeux extérieurs pour les enfants. Nous avions prévu y ramasser quelques légumes et possiblement dîner à la cantine sur place avant de reprendre la route. Une fois sur place… nous avons tourné les talons et avons chercher un plan B : ils avaient oublié de mentionné sur le site web et leur dépliant qu'il fallait payer 8$ par personne pour accéder à l'espace de jeux… détail! Je n'ai même pas demandé si ça incluait les adultes parce qu'avec 4 enfants, c'était beaucoup trop dispendieux à notre goût. On s'est donc retrouvé Chez Stella à Montague pour un bon petit dîner copieux. Nous avions prévu se rendre dans un vignoble mais notre temps était compté et la fatigue de notre levée aux aurores se faisaient ressentir. Nous sommes donc revenus à la roulotte pour se reposer et se changer parce qu'à 18h, nous devions être au mariage! Le mariage de rêve sur la terrasse transformée en petite salle de cérémonie avec vue sur la mer! Les enfants (et nous non plus!) n'ont pas mis longtemps à s'endormir une fois de retour!

highlandgamesipe

 

Dimanche : après quelques jours à jongler avec des heures d'ouverture et des horaires serrés, c'était notre journée « on ne fait a-rien pentoute »! Rien au programme. Zéro. Niet. Les enfants ont chillé dans leurs lits avec leurs jouets, ils ont fait du vélo, ils sont allés au parc. Nous on a paressé en pyjama longtemps, on a lu au soleil, on les a regardé jouer. Après le dîner, on a décidé que c'était le moment idéal pour aller acheter le 2 litres de lait et le pain dont on avait besoin à Summerside et les enfants on pu se choisir un nouvel article de vélo puisque c'est en camping qu'ils en font le plus. Le plus grand a choisi un miroir, fi-fille une béquille pour tenir son vélo debout, mini a choisi une gourde et le plus petit, un équipement complètement de spider-man au cas où les 3 autres oublieraient de freiner devant lui! On a perdu ensuite un gros 45 minutes à tourner en rond d'une adresse à l'autre pour combler notre envie d'acheter un pain et un dessert artisanal mais en vain, toutes les pâtisseries et boulangerie du coin étaient fermés le dimanche! Et oh! Bonheur! J'ai pu terminé le livre « Bébé Boum 2 » commencé 2 jours plus tôt.

Lundi : Si les enfants étaient réveillés vers 7h30, ils étaient patients et silencieux dans leur lit quasiment jusqu'à 9h-9h30 jouant avec leurs i-bébelles et leurs petits bonhommes. Nous pouvions faire la grasse matinée! Au programme : avant-midi libre, dîner tôt et visite de Charlottetown pour le reste de la journée. Bon, plusieurs de nos projets sont tombés à l'eau : le véhicule amphibien permettant de faire un tour guidé de la ville était complet pour la journée, la boutique de jeux avait, elle aussi, oublié de mentionner un frais de 10$ par enfant pour la salle de jeux et la boutique de danse était fermée les lundis. Nous avons tout de même pu visiter les installations de Cows, y magasiner de nouveaux chandails et y déguster la meilleure crème glacée au monde avant d'aller se promener dans le port et de terminer la journée dans un restaurant sur le bord de l'eau.

cowscremeglaceepei

Mardi : dernière journée avant notre départ, nous avions prévu aller à la plage mais d'un commun accord, on a décidé de la passer relaxe au camping. Mini s'est lié d'amitié avec la voisine de gauche et lui a lavé son gros chaudron, nous avons pris le temps de faire plus ample connaissance avec Réjean et son épouse, nos voisins de droite depuis 2 jours, qui partaient ce jour-là. Nous sommes allés à la piscine et au Splash Pad, les 3 plus grands sont allés manger une crème glacée, seuls, à la cantine (avec notre confiance, je pense qu'on leur a aussi donné la lune!), l'homme est allé magasiner avec sa fi-fille, j'ai pu lire mon « Bébé Boum 3 ». Bref, on a largement profité de nos derniers moments.

eoliennesipe

Mercredi : comme chaque journée de départ, même si nous souhaitions y rester encore quelques jours… on avait hâte de retourner dans nos affaires et nous n'avons pas étiré le moment du départ trop longtemps!

Nous sommes revenus avec, dans nos bagages, de magnifiques souvenirs : le soleil qui se couche dans l'eau juste devant nous, l'odeur de la mer quand on se réveille le matin, les éoliennes au loin, la brise constante qui rend les chaleurs d'été plus facile à supporter…

coucheedesoleilipe