Il m'arrive de plus en plus souvent, dans notre vie de fou, de m'arrêter un instant et de regarder l'ironie de la situation.  C'est comme si le temps se mettait sur pause 30 secondes, que je reculais d'un pas, et que je regardais la situation dans laquelle j'étais il y a quelques instants.  Inévitablement, il me vient un "voyons donc!" en me demandant si je dois en rire ou en pleurer.

Je l'ai vécu hier matin. Nous nous sommes assis, l'homme et moi, pour faire un suivi des cadeaux qui arrivent presque chaque jour par la poste ou par les différentes compagnies de distribution et qui s'empilent dans notre grosse Bertha à l'insu des principaux concernés.

Pas qu'on les gâte outre mesure, au contraire: on ne leur donne même pas de cadeau ni à leur fête, ni à Noël!  Mais....

Quatre petites bêtes X (Noël + leurs anniversaires) X le nombre de personnes qui veulent les gâter.  À tout ça, on ajoute le facteur "distance" qui fait que les gens magasinent en ligne et font livrer chez nous = la nécessité d'avoir un tableau Excel pour gérer le tout histoire de donner la bonne chose à la bonne petite bête au bon moment et de pouvoir leur dire de qui ça vient!

 

excel