Aujourd'hui, c'était une journée comme on en vit trop souvent quand on a des enfants: des milliers de projets, des tâches à faire, des repas et collations à préparer pour la semaine, une chaleur accablante, une fatigue de retour de voyage qui perdure.

J'ai réalisé, à 17h45 alors que j'amenais fi-fille à la danse, que je n'avais pas pris de photo pour mon défi. J'aurais pu prendre une photo prise une autre journée, ça n'aurait pas été grave, mais j'ai plutôt eu envie de profiter du défi pour m'obliger à m'arrêter 3 minutes et quart. Une fois que je l'ai eu déposée, que j'ai fait un saut à la banque, je suis allée au parc de la marina avec l'idée de prendre une photo de l'eau, de l'île et du ciel bleu. Une fois sur place, il y avait des bateaux partout, des kayaks qui se promenaient sur l'eau, c'était beau mais ça n'allait pas du tout avec mon concept!

Et puis, je me suis mise à regarder autour de moi, à photographier les racines des arbres, les branches, les feuilles. J'ai levé la tête, c'était magnifique: de voir cet arbre qui pointait ses branches vers les nuages, s'étirer de partout comme s'il voulait m'envelopper et me protéger de ce qui pouvait tomber du ciel. J'ai regardé au-dessus de moi et pendant 2 minutes, j'ai oublié mon mal de tête, mon mal de dos, mon mal de ventre, les enfants, la routine, le travail. J'étais dans ma bulle et je profitais pleinement de ces 2 minutes de calme pour m'enraciner un peu.

Et puis je l'ai aperçu, elle, trottinant pour attendre la cime et voir le ciel. Elle en avait encore long à faire, elle allait peut-être se perdre ou même de faire avaler tout rond pour un oiseau en chemin mais elle continuait avec une détermination et une résilience magnifique. Elle et moi, nous sommes devenues amies l'instant d'une séance de photo toute simple!