L'été était à peine commencé que déjà, le matériel scolaire commençait à se faire rare sur les tablettes et les articles parlant du coût exorbitant que cette période de l'année engendre défilaient sur le web. Je les ai lu, mais ça ne me rejoint pas du tout. Mes enfants ont aussi une liste typique qui demande 50 crayons HB et 6 bâtons de colle gros format, mais je l'avoue, je suis ultra radine quand vient la rentrée. Je refuse de payer 200$ par enfant pour du matériel dont je ne reverrai sans doute pas la couleur. J'ai aussi la chance d'avoir des enfants pour qui ça n'a absolument aucune importance d'avoir du neuf et du dernier cri.

Oh attention, être radine ne veut pas dire que j'achète des crayons qui n'écriront plus dans 3 semaines. Au contraire, j'opte pour la qualité ce qui fait que le matériel dure des années… quand les enseignants les retournent à la maison en fin d'année. Vous voulez mes trucs? Les voici :

Truc #1. Oublier le sans-nom et le magasin à un dollars. Si ça fait l'affaire pour le tableau blanc individuel et le scrapbook d'art plastique, ce n'est pas le cas des crayons, les marqueurs et encore moins pour la colle qui humidifie la feuille sans plus quand ils ne sèchent pas carrément dans le tube avant même d'avoir été ouvert. Il faut en racheter tellement souvent que ça fini par coûter plus cher qu'une bonne marque.

engros

Truc #2. Le sac à dos. Nous avons opté pour des sacs d'excellente qualité du MEC. Ils sont faits pour les enfants qui vont en randonnée, le matériel est donc ultra résistant, le format est adapté au corps d'un enfant et ils ne sont pas plus chers que ceux qui arborent des dessins à la mode. L'aîné a eu le sien à la maternelle et a finalement changé en cours de 5e année parce qu'il était un peu trop petit pour tout ce qu'il voulait apporter à l'école. C'est maintenant son petit frère qui l'utilise et il est encore comme neuf. Fi-fille a le sien depuis 3 ans également et il ne montre aucun signe d'usure.

Truc #3. Les duo-tangs. Vous me direz que ça ne coûte que 10 sous mais comme disait mon père « c'est avec des cents qu'on fait des piastres ». Par expérience, les duo-tangs de carton ne finissent jamais l'année. Ils se font détruire dans le sac à dos à coup sûr. Les duo-tangs de plastique coûtent plus chers mais on les réutilise d'une année à l'autre sans difficulté!

duotang

Truc #4. Acheter un peu plus que demandé… à rabais! Si vous ne l'avez pas déjà remarqué, il est rare de voir les crayons de couleur et les feutres en spécial au mois de mars et pourtant, c'est toujours à ce moment que mes enfants me disent : « maman, je n'ai plus que mon feutre vert et mon brun qui fonctionnent. » Il faut donc acheter un nouveau paquet au gros prix. Eh bien j'ai fini par comprendre et j'achète toujours un ou deux paquets supplémentaires que je range précieusement dans une belle boîte qui contient tout le surplus de papeterie de la maison! Quand on a plusieurs enfants qui se suivent, le même matériel revient d'une année à l'autre alors on achète une caisse de papier d'imprimante ou un paquet de 10 gommes à effacer au Costco!

plusarabais

Truc #5. Étiqueter. Même quand ce n'est pas indiquer, j’étiquette tout, tout, tout, même les boîtes de mouchoirs! Je place le surplus de crayons et de gommes à effacer (étiquetés) dans un gros ziploc au nom de mon enfant. Certaines compagnies font de belles étiquettes moyennant quelques dizaines de dollars ce qui est une excellente solution pour ceux qui manquent de temps. Comme j'ai la chance de ne pas travailler à la fin de l'été, j'ai plutôt investi dans une bonne étiqueteuse, je m'installe devant la télé un soir et je m'y mets.

Truc #6. Tout garder et ne pas avoir peur de réutiliser! À la fin de l'année, quand les enfants reviennent avec leur matériel, je récupère tout ce qui est encore utilisable. S'il n'y a que 2 ou 3 pages utilisées dans un cahier, je les enlève proprement et rien n'y paraît. Je sais que certains parents aiment envoyer de nouveaux crayons de couleur chaque année, personnellement je n'en vois pas l'intérêt puisque j'ai moi-même utilisé les mêmes crayons de ma maternelle jusqu'à la fin de mon secondaire et ça ne m'a pas traumatisée! Évidemment, on change les crayons qui deviennent trop courts (qu'on récupère pour la maison!) Quand ils fréquentent la même école les uns après les autres, il y a de fortes chances que le matériel revienne dans un an ou deux alors qu'il n'a même pas été utilisé par le premier! On change le nom et hop, on envoie le même cahier de scrapbooking (fait vécu cette année!).

rentréescolaire

Truc #7. Prévoir les cadeaux de bas de Noël! Oui, oui, je parle vraiment de Noël! Ma belle-sœur offre, à chaque année, de belles étiquettes pour cahier à mes enfants dans leurs bas de Noël. C'est tellement une bonne idée! Ils adorent ouvrir la boîte de papeterie en août et redécouvrir les étiquettes reçues en décembre. Pourquoi ne pas soumettre l'idée à l'entourage? C'est le temps maintenant, pendant qu'ils ne sont pas chers, d'acheter des articles qui ne sont pas nécessairement essentiels mais qui feront plaisir comme de beaux crayons, une gomme à effacer rétractable ou des ciseaux avec de beaux motifs pour commencer un bas de Noël!

Truc #8. Ne pas acheter de nouveaux espadrilles systématiquement. On le sait, les enfants grandissent à une vitesse fulgurante. Je n'ai jamais vu l'intérêt d'acheter de nouveaux espadrilles en août juste pour qu'ils en aient des neufs à la rentrée. Quand je vois des parents acheter 2 paires de chaussures à chaque début d'année, je comprends pourquoi ils trouvent la facture salée! Est-ce vraiment nécessaire? Parfois oui, la majorité du temps, non! À la fin de l'année, la paire de l'école est souvent usée alors il l'utilise pour jouer dehors et on en achète une nouvelle paire pour les sorties. Puisqu'on ne sort pas souvent, cette paire n'est que peu usée en août et c'est celle qui prend le chemin de l'école. Les plus usés de l'année précédente sont souvent encore correct pour l'extérieur et rapidement, ils mettent les bottes d'hiver de toute façon. De temps en temps, je vais les chercher à l'école et j'en profite pour m'assurer que leurs chaussures font encore et qu'ils ont toujours des lacets et une semelle!

#9. Le plus important : leur enseigner à faire attention à leurs choses. Parce que pour que certains trucs fonctionnent, c'est la clé. Les enfants d'aujourd'hui sont moins conscients de la valeur des choses que nous l'étions. Ils ont l'impression de vivre dans un monde renouvelable et avec raison. C'est à nous, parents, de leur enseigner à faire attention à leur chose. Bien sûr, malgré qu'on leur explique en début d'année, mon fils est revenu avec un duo-tang plié dans son sac à dos ou un cahier tout barbouillé. On a pris le temps de jaser des conséquences de son geste, du coût des choses, de ce qu'on n'allait pas pouvoir acheter l'année suivante parce qu'on ne pourrait pas réutiliser certains items et il a vite compris (comme les autres ensuite), que maman était sérieuse!

faireattention

#10. S'impliquer à l'école.  Vous me demanderez: "en quoi est-ce que ça permet d'économiser?"  J'ai toujours refusé de chialer contre les écoles que fréquentent mes enfants.  Ils ont des contraintes budgétaires de plus en plus grandes et de moins en moins de collaboration de la part des parents.  Le jour où je n'ai pas été d'accord avec le menu proposé le midi, j'ai demandé de mettre le sujet à l'ordre du jour du conseil d'établissement et je suis allée à la réunion pour donner mon point de vue sans m'insurger et surtout, apporter une solution.  Ça vaut pour la liste scolaire également.  Quand l'école demande aux parents d'apporter du papier de toilette, de la pâte à modeler ou de fournir un ipad et qu'on n'est pas d'accord, ça ne sert à rien de contacter un journaliste.  Pour changer les choses, ça prend du temps et de l'implication.  Il faut aller voir la direction pour comprendre pourquoi ils mettent ces items sur la liste de matériel et chercher des idées ensemble pour que ce ne soit pas le cas l'année suivante. Faire une collecte de bouteilles pendant une semaine paiera assurément les boîtes de mouchoirs de l'année complète pour toute l'école.

Voilà mes trucs de maman radine pour économiser en début d'année! Si vous en avez d'autres à partager, n'hésiter pas à les ajouter en commentaire, je suis toujours à l'affût de nouveaux trucs!!

Bonne rentrée!