Remontons jusqu’en janvier 2013, il y a donc 6 ans.  J’avais l’impression que je m’enlisais dans le négativisme de la vie.  Parce que dieu sait à quel point le négatif est un sable mouvant qui peut nous attirer vers le fond de façon sournoise.  J’avais la ferme intention de me forcer à voir le positif à chaque jour, même les jours les plus difficiles.  Pour me motiver, j’avais lancé le défi à mon groupe de maman.

forumpetitesfrimousses

À l’époque, Facebook n’était pas ce qu’il est aujourd’hui, c’était sur les forums de discussion que ça se passait et on finissait par se connaître aussi bien que si on était toutes voisines.  Je pourrais parler longtemps de mes amies mamans Frimousses, mais revenons à nos moutons.  Je disais donc que j’avais lancé le défi et nous étions plusieurs à prendre le temps de se brancher quelques minutes afin d’écrire notre petit bonheur du jour.  Un bonheur aussi simple que d’avoir fait la sieste avec mon bébé tout neuf, d’avoir acheté une Keurig usagée pour les chocolats chauds des journées froides de février ou encore la visite surprise de ma sœur venue me faire une pédicure.   Ces petits bonheurs qu’on oublie trop vite quand la voiture tombe en panne ou quand une facture imprévue arrive par la poste à la fin du mois. 

Bref, j’avais beaucoup aimé l’expérience et j’ai toujours poursuivie sans le faire quotidiennement, tantôt par une petite note dans mon agenda, tantôt en inscrivant un message sur mon mur Facebook pour garder une trace de ces petits moments heureux. 

L’an dernier, j’avais vu sur Pinterest le pot de gratitude et je me suis demandé pourquoi je n’y avais pas pensé avant.  C’est tellement mon genre en plus! J’ai donc pris un très simple pot de verre, j’y ai glissé mon mot-phare 2018 et j’y ai déposé mes gratitudes au fil des jours.  D’abord de façon plus assidue, ensuite ici et là quand j’y pensais et que j’avais envie de figer un moment dans le temps. 

C’est en faisant mon bilan de l’année que j’ai vidé mon pot pour retracer les événements les plus marquants.  Le bonheur de relire les petites notes aussi simples que « Aujourd’hui, mon homme et moi avons pris le temps de s’embrasser tendrement. » ou encore « J’ai pu déguster un smoothie fait par mon grand garçon! ».  L’excitation de revoir le laisser-passer de mon premier salon du livre ainsi que le reçu de notre première traversée du pont de la confédération après l’acquisition de notre chalet.  J’ai réalisé à quel point ce petit pot m’avait aidée à me concentrer sur le positif.  Parce que quand je repense à l’année qui vient de se terminer, je n’ai que du positif en tête! 

bilan2018

C’est une idée toute simple, facile et rapide, mais tellement bénéfique à la fin de l’année que j’ai décidé de recommencer un nouveau pot pour 2019!

potdebonheur2019

Ça vous donne envie de le faire avec moi?