Nous habitons les maritimes depuis 11 ans maintenant. Nous y avons passé la plus grande partie de notre vie adulte, c’est chez nous depuis longtemps.  Nous avons fait le tour du Nouveau-Brunswick plusieurs fois, nous attardant surtout sur les parties sud et est. Nous avons traversé le pont de la confédération une dizaine de fois, nous sommes amoureux de son sable rouge et des gens de l’Île.  Nous avons même traversé la frontière américaine 2 fois par visiter le Maine, magnifique... mais américain!

Aussi curieusement que cela puisse paraître, nous ne sommes allés en Nouvelle-Écosse qu’une fois. (En fait 2 puisque nous y avons pris l’avion à Noël, mais est-ce que ça compte vraiment?)  À l’époque, nous avions une tente-roulotte, 2 enfants et un chien à trimballer, ou peut-être n’avions-nous que l’aîné? Ça donne une idée à quel point ça fait longtemps! Nous avions visité Halifax (trop grande ville pour la fille de campagne que je suis) et Peggy’s Cove dans le brouillard (absolument magnifique).

Il était temps d’y retourner pour la peine et d’apprivoiser cette province particulière et capricieuse.  Nous avons profité du fait qu'une compétition de danse écossaise allait se tenir à Pugwash, dans le nord-est, pour aller y passer le début des vacances de l’homme. Nous avons loué un chalet pour avoir de l’espace et de la patience à revendre, nous avons fait nos valises, mais aucun plan et nous sommes partis pendant 4 jours!

nouvelleecossechalet

Quelle est belle cette province du bout du Canada.  Dès la frontière, les éoliennes plantées dans les vastes champs au bout desquels on peut entrevoir la mer établissent fièrement sa singularité.  Le vent, l’odeur des vagues, la brume qui s’étire même en plein soleil, mes sens ne peuvent pas tout capter tellement c’est beau.

nouvelleecosseeoliennes

Il n’y a pas si longtemps, lorsque nous partions découvrir un nouvel endroit, je m’armais d’une dizaine de pamphlets et j’épluchais tous les sites possibles pour programmer chaque heure de notre séjour. Nous passions beaucoup de temps sur la route pour profiter des attractions dans le plus large rayon possible autour de notre campement.

Avec le temps (et l’âge) j’ai réalisé que ça ne me rendait pas plus heureuse.  Pourquoi vouloir tout voir d’un coup alors que nous avons la vie devant nous?

Pendant nos 4 jours, nous sommes allés à la plage à Port Howe située à 4km du chalet deux fois, nous sommes allés dans deux ou trois boutiques du village le plus proche et nous avons mangé de la crème glacée. 

nouvelleecosseplage

Notre sortie la plus éloignée aura été le dîner dans le wagon d'un train à Tatamagouche situé à environ 40 minutes du chalet. Les détails magnifiques de l'endroit nous ont fait voyagé dans le temps l'instant d'un repas... absolument gastronomique.

nouvelleecossetrain  nouvelleecossetrain2

Le reste du temps, nous avons joué aux échecs, nous avons lu, les enfants ont fait du vélo, ont joué à la cachette, nous nous sommes collés…  Vous voyez le genre!

nouvelleecosseechec

Nous avions tous grandement besoin de cette pause ainsi que de la douceur de la Nouvelle-Écosse!