vendredi 2 octobre 2015

Vague d'amour...

Hier, c'était congé ici.  Nous avons reçu 150mm de pluie dans la seule journée de mercredi et si nous n'avons pas manqué d'électricité cette fois, certains tronçons de route sont innondés ou carrément partis dans la vague.  Les écoles du coin ont donc fermées pour la journée et, par le fait même, maman a aussi eu congé.  J'en ai donc profité pour récupérer mon retard.  Je n'avais pas écrit de billets pour Wooloo depuis mon gâteau roulé au sucre à la crème du 24 juillet!  J'avais des photos de gâteaux à... [Lire la suite]

dimanche 13 septembre 2015

Si ce jour-là n'était jamais arrivé...

Que ce serait-il passé, ma douce, si ce jour-là, nous étions repartis avec le sourire aux lèvres plutôt que le coeur en miettes? Que ce serait-il passé, ma douce, si ton coeur avait encore battu, si ton petit corps s'était encore trémoussé? Que se serait-il passé, ma douce, si on nous avait fait cadeau d'un sursis? Est-ce que nous aurions choisi de précipiter votre naissance ou t'aurait-on laissé te battre encore un peu? Est-ce que ton combat aurait été plus facile hors du nid ou aurions-nous simplement retardé ton départ? Est-ce que... [Lire la suite]
dimanche 10 mai 2015

Une fête des mères toute douce

Ce matin, il y a une avalanche de photos de déjeuners au lit sur mon fil Facebook et ça me fait sourire.  Ça me fait sourire parce que ça me rappelle que je n'aime plus tellement les déjeuners au lit.  En fait, je n'ai pas déjeuné dans mon lit depuis presque 5 ans.  Parce qu'un jour, j'ai dû être allitée dans l'espoir de porter mes bébés un peu plus longtemps.  Avec une mince chance de les mettre au monde bien en vie.  Trois mois d'allitement strict, à peine le droit d'aller à la toilette et de me rendre à mes... [Lire la suite]
Posté par gernouille1 à 12:04 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
samedi 13 septembre 2014

13 septembre... journée douce

Aujourd'hui, c'est notre 11 septembre à nous.  La journée  où la terre arrête de tourner pendant plusieurs heures.  La journée où notre monde s' écroule en l'espace de quelques minutes.  Le jour où on doit se rendre à l'évidence que les rêves que nous avons, que le peu d'espoir qui nous reste, tout s'envole d'un coup dans les étoiles avec notre petite fille qui y est déjà depuis quelques heures.  Le jour où on apprend que nous ne la tiendrons qu'une seule fois dans nos bras et pour le... [Lire la suite]