mercredi 8 février 2017

Le deuil d'une petite soeur

La mort est un concept si abstrait, difficile à accepter, parfois même impossible à comprendre, pour nous adultes et encore plus pour un grand frère ou une grande sœur. Ce petit embryon n’a pas encore tous ses membres et on y est déjà attaché. On ne l’a pas encore vu qu’on l’aime déjà. On ne l’a pas encore pris dans nos bras qu’on ne peut s’imaginer vivre sans ce petit être. On parle d’elle, maintenant qu’elle a un prénom, comme si elle faisait déjà partie de la famille.  L’aîné est déjà un grand frère. Il attend ce petit bébé... [Lire la suite]