En bonne hôtesse que je suis, ou du moins que je souhaite être, je me dois, avant même d'écrire un premier billet doux, me présenter.  Qui suis-je?  Je pourrais vous dire que je suis mariée, depuis plusieurs années même si le fil du temps n'use pas notre amour, à un homme merveilleux, patient, attentionné, romantique à ses heures, au service de son pays que j'appelle affectueusement: mon homme.  Ou encore que je suis la maman de 4 petits (et moins petits) minous et d'un petit papillon dont vous découvrirez la singularité et les particularités au fil de mes billets doux.  Je pourrais également me définir comme une enseignante qui expérimente depuis quelque temps le métier de tenancière de maisonnée pour le plaisir de voir grandir les asticots ci-haut mentionnés.  Je pourrais vous déblatérer que j'aime enfiler mes mitaines de four et avoir ma petite valise Wilton pleine d'outils tout près pour expérimenter de nouvelles techniques de confection de gâteau ou que j'aime tourner les pages d'un bon roman (et ne me parlez surtout pas d'un bidule pour le faire de façon électronique) pour me détendre.  Que mon petit plaisir coupable est de fouiner sur les réseaux sociaux pour en savoir plus sur la vie (palpitante ou non) des gens.

Si tout ça peut vous donner une bonne idée de ma situation au quotidien, ça ne vous dira pas qui je suis.  Je parle ici de moi en tant que Moi, celle que je suis quand je n'enfile pas mon soutien-gorge d'amoureuse, mes souliers de maman, mon chandail d'amie ou mon tablier de madame gâteau.  Qui suis-je au naturel, toute nue, sans artifices qui me définisse? Je ne suis pas certaine de le savoir moi-même et c'est ce que j'ai envie de découvrir et de partager au fil de mes billets doux.  Une idée qui me trottait dans la tête depuis trop longtemps qui en était devenue une évidence absolue.  Une envie d'écrire, de partager, de déblatérer sur la vie, le quotidien, bref, un beau prétexte pour un exercice d'écriture. 

J'espère sincèrement que vous aurez autant de plaisir à lire mes billets doux que j'en aurai à les composer, à les paufiner pour qu'ils soient un miroir de qui je suis, de ce que j'aime et qui fait de ma vie un grand bonheur. 

autoportrait