Tout ça a commencé il y a environ 4 ans, au moment où le petit dernier est devenu un grand garçon passant de la bassinette au lit simple et qu'il s'est installé dans la chambre du fond avec son frère de 2 ans son aîné. Qu'ils étaient heureux de partager la même chambre. Ils étaient inséparables! Il n'avait pas assez d'heures dans une journée pour être ensemble si bien qu'il n'était pas rare qu'on les retrouve dans le même lit au petit matin. Mais… deux petits garçons d'un an et demi et trois ans et demi, ai-je besoin de mentionner que l'heure du dodo n'était pas de tout repos?

Pour simplifier les choses et préserver notre santé mentale, on a commencé à s'asseoir dans la chambre le temps qu'ils s'endorment. Ça pouvait être passablement long, mais au moins, ils étaient calmes en notre présence. De surcroît, celui qui avait la tâche de superviser les garçons avaient une bonne heure de détente devant lui!

L'automne dernier, chacun des enfants a pu enfin avoir sa chambre à coucher bien à lui. Le petit dernier, étant habitué à nous savoir près de lui au moment de s'endormir, a encore bien du mal à se passer de notre présence à ce moment bien précis de sa journée. Il aime se caler dans le creux de nos bras, nous caresser le visage pendant qu'il s'endort. Puisque c'est le bébé, qu'on sait trop bien que nous aurons à peine cligné des yeux qu'il sera devenu un grand jeune homme, on savoure tout autant que lui de ce moment privilégié. Il faut malgré tout se rendre à l'évidence qu'un jour, il devra savoir s'endormir sans nous. On a donc commencé le processus de l'éloignement graduel et présentement, nous en sommes à l'étape du « cadre de porte ».

C'est ainsi que le soir, je m'installe avec un coussin, une revue téléchargée ou un livre électronique, adossée au cadre de porte, au son de sa respiration qui deviendra lente et régulière. Parfois, je suis si absorber par ma lecture que j'y reste plus longtemps que nécessaire et je soupçonne mon homme d'en faire autant parce qu'on aime ce moment de calme devenu, au fil du temps, nécessaire!

cadredeporte

Il faudrait sans doute que je poursuive le processus et que je m'éloigne davantage de sa chambre à coucher, mais il me semble que le cadre de porte est l'endroit le mieux adapté à la découverte d'autres univers!